Anatomie Du Tube Digestif

Ostéopathie et maladie de Crohn

L’ostéopathie et Maladie de Crohn, un traitement naturel

La maladie de Crohn fait partie de ce qu’on appelle les MICI : maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, mais en fait elle touche plus généralement le tube digestif dans son entier puisque même la bouche peut être inflammée.

C’est une maladie compliquée car même si les médicaments permettent un certain contrôle de l’évolution de la maladie et une petite amélioration de la qualité de vie chez certains patients, il n’éxiste hélas pas à ce jour de traitement pour en guérir.

Ainsi beaucoup de patients se tournent vers les médecines douces alternatives comme l’acupuncture ou encore l’ostéopathie.

Vivre avec cette maladie n’est pas une mince affaire. En effet, difficile à soigner, avec une prévalence féminine, elle atteindre toutes les parties du tube digestif comme la bouche, l’intestin grêle, le colon ou encore l’anus, et se manifeste sous forme de crises plus ou moins violentes.

Entre 2 périodes d’accalmie où aucun signe ne se manifeste, les crises elles peuvent montrer ces symptomes fréquents :

  • Forte fièvre
  • Faiblesse générale
  • Fatigue chronique
  • Diarrhées aiguës
  • Douleurs abdominales ++
  • Présence de sang dans les selles
  • Amaigrissement
  • Des symptômes articulaires peuvent aussi apparaître

Ces périodes d’accalmie qui peuvent être plus ou moins longues peuvent retarder la prise de conscience d’un réel problème de santé et le diagnostic peut prendre plusieurs années.

Causes :

Pour l’instant les causes de la maladie de crohn restent inconnues même si les facteurs héréditaires, environnementaux et immunitaires sont à prendre en considération.

Par ailleurs, fumer augmenterait de moitié le risque de déclarer un jour cette maladie.

Même si de nombreuses recherches sont en cours et qu’il existe des traitements capables de soulager la douleur, il n’y a actuellement pas de solution concrète pour guérir de cette pathologie.

Ainsi entrent en scène les médecines douces comme l’ostéopathie qui peuvent avoir un rôle très bénéfique dans l’atténuation de la douleur et dans le retard de l’apparition des crises.

De même l’hygiène de vie et notamment alimentaire est un critère très important dans l’évolution de cette maladie, comme en diminuant les produits laitiers, les produits industriels qui sont très acides, et le gluten.

Maladie de Crohn et ostéopathie

L’ostéopathie aura des des actions différentes selon si le patient est en crise ou en phase de rémission non inflammatoire.

  • L’ostéopathie en phase non inflammatoire

La maladie de Crohn tout au long de son évolution développe des tensions et pertes de mobilité au niveau du système digestif qui ne se manifestent pas encore sous forme de douleurs abdominales ou de signes digestifs tels que les diarrhées.

Avec un travail global sur tout le corps et aussi viscéral, l’ostéopathe visera à faire relâcher ces tensions, ce qui permettra de prévenir l’intensité des douleurs ou signes abdominaux lorsque la crise se manifestera et pourra en faire diminuer la fréquence.

Il visera à faire relâcher aussi les tensions collatérales au niveau des lombaires, de la charnière dorso-lombaire et du bassin par exemple, et pourra ainsi prévenir d’éventuelles douleurs articulaires vertébrales associées.

Cependant il est nécessaire de responsabiliser et d’avertir le patient sur l’importance de l’impact des facteurs environnementaux comme l’alimentation ou encore le tabac sur l’intensité et la fréquence des crises.

  • L’ostéopathie en phase inflammatoire

Cette phase inflammatoire peut être extrêmement douloureuse. Et parfois telle que les patients ne pensent pas à l’ostéopathie durant la crise, alors qu’elle est complémentaire avec la prise médicamenteuse pour soulager la douleur et les signes digestifs.

En effet les techniques ostéopathiques viscérales pratiquées sont très douces et pourront apporter un réel soulagement.

  • L’ostéopathie sur la maladie de Crohn en phase post-opératoire

Dans certains cas, lorsque la maladie est trop avancée, la chirurgie est nécessaire et le patient se retrouve avec une ablation d’un morceau du tube digestif.

Le travail de l’ostéopathe sera alors de faire relâcher les tensions tissulaires et viscérales directement liées à la chirurgie, tout en conservant une vision globale du patient avec un travail dans son entièreté.

               Eve-Laure THOUILLOT, Ostéopathe à Bordeaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *