mal de dos d'un homme qui se tient le coté gauche

Mal de dos, Douleurs lombaires

Les lombalgies sont des affections très fréquentes et le plus souvent bénignes. Les plus courantes sont dites communes, c’est à dire sans atteinte anatomique et entrent alors dans le champs d’action de l’ostéopathe. En effet plus de 80 % des personnes souffriront un jour de ce mal de dos, la lombalgie et la fréquence ne cesse de grandir. Tous les âges sont concernés notamment les adolescents et les adultes d’environs 45 ans et plus.

Catégories de la douleur :

Douleur aiguë : elle dure en général moins de 4 semaines (c’est le « lumbago »). Cette douleur même si elle est de courte durée peut être très restrictive, occasionner un arrêt de travail pendant quelques temps et gêner de manière importante les activités de tous les jours. Plus de 90 % des lombalgies aiguës disparaissent suite à une prise en charge en ostéopathie.

Douleur subaiguë : elle dure de 4 semaines à 3 mois, et est plus ou moins permanente. Une bonne prise en charge est essentielle pour éviter qu’elle ne devienne chronique.

Douleur chronique : elle dure plus de 3 mois. En plus de la prise en charge médicale ou ostéopathique, des modifications conséquentes sont souvent à envisager dans le mode de vie des personnes qui en souffrent.

Dans beaucoup de cas, la médecine classique seule n’arrive pas à soulager cette zone constamment sollicitée et soutenant une part importante du poids corporel. Ainsi une approche globale est nécessaire, surtout si la douleur est chronique, tenant compte des facteurs physiques mais aussi psychologiques et émotionnels, pour permettre à celle ci de diminuer voire disparaitre, si ce n’est être plus acceptable à vivre au quotidien.

Douleurs dorsales

Les dorsalgies sont les douleurs localisées au niveau des vertèbres dorsales, situées entre les vertèbres lombaires et cervicales.

Les causes de dorsalgies sont nombreuses, comme pour les autres régions du dos. En effet on retrouve des causes dégénératives liées au vieillissement telles que l’arthrose, des causes mécaniques conséquences d’une mauvaise posture notamment dans le domaine du travail, de causes inflammatoires secondaires par exemple à une spondylarthrite ankylosante, des causes traumatiques telles qu’une fracture vertébrale, ou encore une cause à ne pas négliger qui est le stress et une mauvaise hygiène de vie.

L’ostéopathe est particulièrement attentif aux douleurs projetées au niveau de cette zone : par exemple, des douleurs dorsales peuvent être la conséquence d’un estomac en perte de mobilité par rapport à son axe ou par rapport à ses accroches sur le diaphragme.

Il saura aussi faire la différence avec de réelles pathologies pulmonaire, cardiaque ou digestive pouvant elles aussi se projeter au niveau dorsal demandant alors une prise en charge médicale.

Douleurs cervicales

Les cervicalgies sont aussi des douleurs très fréquentes avec des causes variées. Elles peuvent parfois irradier vers la tête et les bras, et peuvent être accompagnées de vertiges ainsi que de troubles au niveau de l’estomac (nausées, parfois vomissements, reflux gastro-oesophagien, brûlures).

Les douleurs cervicales les plus courantes sont elles aussi dites « Communes », sans atteinte anatomique visible, et entrent ainsi de même dans le domaine fonctionnel, champ d’action de l’ostéopathe.

Ces douleurs peuvent elles aussi être aiguës (durant moins de 3 mois), ou chroniques (plus de 3 mois), et leurs causes sont elles aussi nombreuses (sport avec la pratique de gestes répétés, hypersollicitations ponctuelles) mais le stress et les positions statiques prolongées ont leur rôle à jouer, par exemple lorsque le travail se fait devant un écran.

D’autres douleurs cervicales peuvent êtres liées à un traumatisme direct sur la zone, comme le « coup du lapin » causé par une flexion rapide et brutale du cou suivi par un extension du même type.

Au fur et à mesure que les conflits persistent dans le temps, de l’arthrose apparait et ainsi les séniors sont souvent concernés; l’ostéopathie, lorsqu’elle est pratiquée de manière douce, adaptée et sécuritaire a donc son rôle à jouer dans un cadre curatif mais avant tout préventif quant à la formation de cette arthrose.

A contrario, si les douleurs sont permanentes même et surtout nocturnes, rebelles aux antalgiques, et accompagnées de fièvre et de malaises, allez consulter votre médecin.

Douleurs coccygiennes

Ces douleurs localisées au niveau du coccyx sont fréquemment la cause d’une chute sur les fesses, d’un accouchement, de contraintes répétées ou encore d’une intervention chirurgicale. Les femmes sont 5 fois plus touchées que les hommes, surement par la différence de physionomie du bassin, laissant le coccyx plus exposé chez celle ci. Le plus souvent,  la douleur est liée à un mouvement anormal du coccyx qui entraîne une inflammation chronique.

Douleurs liées aux scolioses

La scoliose se manifeste par une déformation de la colonne vertébrale dans le plan frontal, et survient pendant la croissance,  en dehors de tout contexte pathologique.

Il faut absolument distinguer la scoliose vraie et l’attitude scoliotique beaucoup plus fréquente et beaucoup moins grave.

La scoliose concerne surtout les enfants et les adolescents bien qu’elle puisse apparaitre dans certains cas chez les adultes. Les filles sont plus touchées que les garçons avec une déviation du rachis est en général plus importante (80 % des scolioses apparaissent chez les filles).

L’adolescence est une période à risque car elles peuvent à ce moment évoluer et s’aggraver très vite, à cause de la croissance rapide.

Le signe d’alerte qui intrigue souvent les parents est l’asymétrie du triangle formé par la taille et le bras de l’enfant ou l’impression qu’il a une grosse hanche, une épaule plus haute, un omoplate qui pointe ou bien une jambe plus courte.

L’ostéopathie offre une aide précieuse pour aider le patient à compenser sa scoliose de manière optimale, évitant des douleurs souvent invalidantes à un âge jeune.

                   Eve-Laure THOUILLOT Ostéopathe à Bordeaux