femme enceinte avec les mains sur le ventre

Avant la grossesse

L’ostéopathie est une aide précieuse qui aide à préparer le corps de la femme enceinte à l’arrivée du fœtus, et optimise l’adaptation de l’organisme aux changements qu’il va subir pendant la grossesse.

Notamment, si des douleurs sont déjà présentes, l’ostéopathie permettra au corps de la femme enceinte retrouver une mobilité maximale et empêchera que ces douleurs ne persistent ou augmentent pendant la grossesse et ne soient trop contraignantes.

Si la conceptions est difficile, à cause d’infertilité fonctionnelle ou dont on ne connait pas l’origine, l’ostéopathie peut être une aide à envisager : en effet restaurer et optimiser une bonne mobilité du bassin (articulaire, musculaire et ligamentaire) ainsi qu’une bonne mobilité viscérale (utérus, trompes, ovaires,…) assurera une meilleure fonction de la zone et met toutes les chances de votre côté pour une conception.

Pendant la grossesse

Pendant la grossesse, la femme enceinte va subir des modifications physiologiques :

  • Une augmentation de la lordose lombaire,
  • Une horizontalisation du sacrum accompagnée parfois de tensions de certains ligaments,
  • Une augmentation de la pression sur les disques intervertébraux qui pourra entrainer des douleurs lombaires et peut être même des douleurs à type sciatique,
  • Un refoulement de la masse intestinale, pouvant engendrer des désordres digestifs de type constipation ou encore des douleurs abdominales,
  • Une compression de l’estomac, qui pourra être à l’origine de reflux gastro-oesophagien, d’acidité,  de douleurs gastriques,
  • Une sollicitation du grill costal entrainant des des possibles douleurs au niveau des côtes, selon la position du bébé.

Ces transformations peuvent provoquer de nouveaux troubles fonctionnels ou augmenter l’intensité des troubles déjà présents avant la grossesse.

De même pour préparer le bassin à l’accouchement, une bonne mobilité de tous les tissus va favoriser le passage du bébé.

Après l’accouchement

Après la naissance du bébé, une ou plusieurs séances d’ostéopathie peuvent être nécessaires pour rééquilibrer le bassin et le reste du corps de la maman.

Certains accouchements se passent plus moins bien. Un premier accouchement peut être difficile avec un travail très long et une expulsion supérieure à 30 minutes. L’utilisation de ventouses ou de forceps est traumatisant pour le bébé mais aussi pour la maman et l’ostéopathie permettra à la mère une récupération optimale de son accouchement.

Enfin, les césariennes vont remanier de manière importante la zone abdominale basse et lui faire perdre de la mobilité par rapport à la branche pubienne et pourront à terme entrainer des douleurs notamment au niveau lombaire. L’ostéopathie permettra au corps de compenser au mieux cette chirurgie et de limiter des douleurs posturales qui en découlent.

                     Eve-Laure THOUILLOT Ostéopathe à Bordeaux