Hernie

Hernie discale et Ostéopathie

Contrairement à ce qu’il a été dit pendant de nombreuses années, en cas de hernie discale, il est grandement conseillé de rester actif, de continuer à bouger tant que la douleur est supportable, de continuer à marcher quand on a mal pour éviter l’accentuation des symptômes due à l’immobilité articulaire.

Qu’est ce qu’une hernie discale ?

Les 24 vertèbres de votre colonne vertébrale sont séparées les unes des autres par un disque intervertébral. Ce disque est une sorte de coussinet amortisseur contenant un noyaux gélatineux.

Lorsqu’une hernie apparaît, ce noyaux gélatineux sort de ce disque et peut alors entrainer une compression nerveuse au niveau du joint articulaire concerné, et être responsable de douleurs plus ou moins importantes de type sciatique ou névralgie cervico-brachiale, ainsi que de troubles musculo-squelettiques au niveau du cou ou des lombaires,

Les hernies discales touchent majoritairement les adultes agés de 30 et plus et on retrouve plusieurs causes telles que :

  • un stress important,
  • une sédentarité trop grande (absence d’activité sportive),
  • un surpoids,
  • un port de charges trop lourdes ou de la manutention régulière,
  • un trouble postural,
  • une prédisposition génétique.

Ostéopathie et Hernie discale 

Pendant longtemps le corps médical pensait qu’une hernie ne pouvait pas se résorber d’elle même.

On sait maintenant que c’est possible même si c’est ce n’est pas le plus fréquent, et cela explique que les opérations et infiltrations systématiques ne soient plus les seuls remèdes proposés aux patients.

Pour mettre toutes les chances du coté du patient, le traitement de la hernie discale relève de la collaboration pluridisciplinaire du médecin généraliste ou rhumatologue, du kinésithérapeute, de l’ostéopathe et ce souvent de manière conjointe.

Le médecin prescrira très certainement des anti-inflammatoires et des antalgiques ainsi que des séances chez le kinésithérapie pour un travail musculaire et de tonus postural.

L’ostéopathe par un travail global permettra aussi de soulager les tensions qui s’exercent sur la colonne en redonnant le plus de mobilité tissulaire et ainsi de diminuer la douleur.

Dans les cas de hernie discale, la prise en charge de l’ostéopathe doit être la plus sécuritaire et adaptée pour le patient. En effet il ne s’agit surtout pas de faire « craquer » la colonne vertébrale surtout au niveau du joint articulaire concerné ce qui est totalement contre indiqué.

Si une hernie peut se résorber d’elle-même, être suivi par un ostéopathe permet de mettre toutes les chances de son côté pour arriver à ce résultat.

En effet, il faut bien comprendre que la hernie discale est une résultante de contraintes trop importantes exercées sur le rachis. Il faut toujours penser que le corps et la colonne vertébrale essayent de compenser au mieux ces contraintes. Mais lorsque celles ci sont trop nombreuses et importantes, le corps n’arrive plus à les compenser et c’est à ce moment qu’une hernie peut apparaître.

Ainsi la hernie devient par la suite la cause de nouveaux problèmes. (douleurs plus ou moins invalidantes, troubles neurologiques, etc)

L’ostéopathe travaillera sur le fond du problème et tentera de trouver les causes de ces contraintes qui s’exercent sur la colonne, et qui peuvent provoquer alors la hernie, et dans certains cas, permettra à cette hernie de se résorber.

Cependant, même si le patient ressent une diminution de la douleur après une séance d’ostéopathie, il est important de rester vigilant et de respecter les préconisations données en évitant des activités trop contraignantes, devenir moins sédentaire par exemple, et donc de gérer de manière responsable l’amélioration de son état de santé au quotidien.

Pour des cas très invalidants, avec une perte de sensibilité neurologique, une perte des facultés motrices accompagnée d’une fonte musculaire, l’opération peut être proposée.

    Eve-Laure Thouillot Ostéopathe à Bordeaux, Bassins à flot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *