Lacrymal

Canal lacrymal étroit et ostéopathie

Canal lacrymal étroit

Vous avez le sentiment que les yeux de votre bébé pleurent continuellement ou qu’il a souvent les yeux collés. En effet chez certains nouveaux nés le canal lacrymal est trop étroit et ne permet pas d’évacuer les larmes une fois qu’elles ont nettoyé les yeux.

Normalement les larmes partent vers les fosses nasales mais lorsque l’évacuation se fait mal, elles stagnent et provoquent un larmoiement perpétuel généralement accompagné d’yeux collés ce qui favorise à terme les conjonctivites.

Quels traitements sont à envisager ?

Même s’il n’est pas possible de prévenir ce problème car il est de naissance, il est possible d’éviter la surinfection en adoptant des gestes d’hygiène adaptés.

Mais dans la plupart des cas, si le soucis persiste et dépasse la première année de vie de votre bébé, votre pédiatre vous enverra très surement consulter un ophtalmologue pour procéder à une dilatation de ce canal lacrymal étroit par voie chirurgicale.

Cette opération consiste à introduire une tige métallique dans le canal lacrymal sous anesthésie générale afin de perforer la zone étroite et obstruée.

L’ostéopathie est une autre voie de traitement pour votre bébé qui reste naturelle, non invasive, sans médicament et qui est souvent plébiscitée par les parents à tout moment de vie de votre bébé et permet surtout d’éviter l’inervention chirurgicale.

Certains bébés déjà opérés peuvent aussi voir le problème réapparaitre et la aussi l’ostéopathie est efficace et non traumatisante.

Le travail de l’ostéopathe sera biensur de soulager le larmoiement de votre bébé et d’y mettre un terme définitif par des manipulations très douces et adaptées.

En effet des tensions au niveau du visage, du crâne, ou encore du reste du corps, peuvent géner les canaux lacrymaux dans le travail de drainage.

Ce travail ostéopathique sera donc global, mais souvent le praticien s’attarde au niveau de la zone crânienne afin d’y vérifier une bonne mobilité.

Une à plusieurs séances seront à envisager seront la sévérité du cas, mais souvent 2 à 3 séances seront nécessaires pour éviter toute récidive.

                  Eve-Laure Thouillot Ostéopathe à Bordeaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *